Drapeau_Emirats_Arabes_Unis Emirats Arabes Unis

Carte_Emirats_Arabes_UnisEn bref

Office du tourisme (Anglais)
Patrimoine Unesco
Les conseils de France diplomatie
Quand y aller
Budget moyen : 30€/jour/personne
Langue : arabe
Nombre d’habitants : 8,2 millions (2010)

 

Carnet de voyage aux Emirats Arabes Unis

Quand
Conditions
Ce qu’on attendait de la destination
Bilan
Nos conseils
Où nous sommes allés
La prochaine fois
Galerie photos

Quand : 3 jours à Dubaï en mars 2013 au retour d’Oman, 1 journée à Abu Dhabi en mars 2014 au retour du Cambodge.

Conditions : Hébergement chez des amis, déplacements en taxi.

Ce qu’on attendait de la destination : Pas grand-chose à vrai dire, car nous savions que ces Etats sont pauvres en terme d’Histoire et que leur culture a été perdue avec l’arrivée massive des pétrodollars. Tout est réalisé par des travailleurs acharnés, ces petites mains qui les bâtissent depuis des décennies – ouvriers du sous-continent indien, et de quelques privilégiés expatriés européens ou américains.

Bilan : Le bilan est assez conforme à ce que nous pensions. Les échanges avec la population locale ont été parfaitement inexistants – il faut dire que les Emiratis ne représentent que 11% de leur propre pays. On a donc plus de chances de croiser des ouvriers indiens ou des touristes. Côté entertainment, il y a largement de quoi faire, en y mettant bien sûr le prix. Nous ne sommes pas très shopping (surtout pour des marques de luxe françaises…) donc les malls ne nous ont occupés que quelques heures.

Nos conseils : Comme nous l’avons fait, s’arrêter en allant ou revenant d’une destination plus lointaine. Sauf en été, le climat est très clément et il y a de quoi faire en termes de découvertes pour quelques jours (surtout à Dubaï).

Où nous sommes allés :

Dubaï historique. Ou plutôt Dubaï des Indiens, car ce sont eux qui donnent de la vie à ce quartier autour du fleuve de Dubaï Creek que l’on peut traverses en dhow traditionnel. Dans le souk qui le longe, on se croit parfois en Inde, grâce aux échoppes, odeurs et couleurs. Le musée de Dubaï est très fréquenté car il fait partie des tours organisés qui promettent de « tout voir en une journée », ce qui vous laisse imaginer le rythme adopté par les visiteurs. L’intérêt est moindre que ce qu’on peut voir à Oman par exemple, mais donne un bon aperçu de la vie du Golfe au siècle dernier, avec notamment des reconstitutions des techniques de pêche, la présentation des armes ou embarcations traditionnelles etc… L’école centenaire Al Ahmadiya est assez intéressante également.

Dubaï city. C’est LA vitrine de la ville, faite de malls flamboyants, de tours démesurées et de chantiers permanents. Mall of the Emirates est surtout réputé pour sa piste de ski. L’exploit est de taille : avoir construit plusieurs pistes de ski dans un environnement de -2 degrés quand il en fait 30 dehors. Bien sûr pour l’écologie on repassera. Tout y est par ailleurs excessivement cher, du forfait à la location des vêtements de neige. Nous avons plus apprécié le Dubaï Mall dont l’intérieur varie selon les étages et les ailes, pas toujours dans le bon goût cependant. A côté, la fameuse Burj Khalifa, inaugurée en 2010, haute comme plus de 2,5 Tour Eiffel. En ayant réservé (au moins 2 ou 3 jours à l’avance) nous sommes montés au 124ème étage pour un panorama impressionnant sur les alentours, qui s’apparentent presque à une maquette. La géographie du lieu nous rattrape, il est évident que la ville a été bâtie au milieu de nulle part, sur un désert hostile. Les tours continuent à monter tout autour, les bâtiments et les routes à se construire, et on se demande comment tout cela va se finir… Au pied de la tour, la Dubaï Fountain est l’attraction autour de laquelle se pressent touristes, expatriés et familles émiraties ; toutes les 20 minutes, sur des musiques souvent renouvelées, on peut admirer des symphonies des eaux très sympas. Pour la petite histoire, ce sont les Français de Véolia qui traitent les 83’000 litres d’eau, mises en valeur par… 6’600 projecteurs. Là encore on est dans la démesure.

Dubaï plage. Pas mal d’endroits sympas pour flâner ou faire du shopping autrement, notamment au complexe Madinat Jumeirah qui reconstitue un marché traditionnel. C’est de ce quartier et surtout de la plage privée toute proche que vous vous approcherez le plus de la fameuse tour Burj al Arab, cette voile de 321 mètres. Nous ne sommes pas allés à l’intérieur car elle est occupée par un hôtel et il est impossible d’aller sur cette île artificielle sans avoir une réservation dans un de ses établissements (par exemple un restaurant étoilé). Nous avons passé une journée sur l’île artificielle de la palme Jumeirah. Vous avez sûrement déjà vu les images du fameux hôtel Atlantis. Nous avons visité son magnifique aquarium Lost chambers : très belle scénographie qui rappelle 20’000 lieux sous les mers. Nous sommes ensuite allés au parc aquatique Aquaventure. Malheureusement le temps était nuageux et nous avons eu un peu froid, mais nous le recommandons vivement. Le concept : vous vous baladez sur une rivière de plus de 2km sur une grosse bouée (simple ou double), vous descendez des rapides et d’impressionnants toboggans. Sensations garanties, on n’est pas du tout sur un parc réservé aux enfants ! Rida a même fait le « leap of faith » qui consiste en une chute presque verticale du haut d’une pyramide ! Bon, puisqu’on y était, on a même tenté (moyennant un extra non négligeable) une plongée en scaphandre entourés de requins et raies gigantesques ! Il n’y a pas à dire, si vous avez du temps et des sous, le complexe Atlantis est d’après nous l’endroit le plus fun. Si vous n’avez pas de sous, vous pourrez tout de même vous baigner (dans une eau hyper chaude et calme) sur la plage publique de Russian Beach. Essayez de rester du côté des familles d’expat pour ressentir le moins possible les regards qui peuvent se révéler pesant.

a_vous_belle_photoDSCF5582A vous les belles photos ! C’est depuis la plage publique de Russian Beach que vous aurez les photos les plus sympas de la Burj el Arab. Elle se trouve là, à moins d’un kilomètre sur votre gauche. Le matin, elle est étincèle au soleil. L’après-midi, elle se découpe sur un ciel aux mille teintes alors que le soleil de couche. Toutes les fantaisies sont permises !

 

P1040595Abu Dhabi. Nous voulions surtout voir la mosquée Cheikh Zyed, parmi les plus grandes au monde. Nous y avons passé plusieurs heures, pour pouvoir l’admirer sous toutes les coutures. C’est vraiment un lieu de démesure, peut-être pas forcément compatible avec ce qu’on attend d’un lieu de culte ; elle a été construite en 12 ans, et peut accueillir jusqu’à 40’000 fidèles. Elle est ouverte aux non-musulmans et sa visite est facilitée par le prêt gratuit d’un audioguide de dernière génération. L’extérieur de la mosquée est saisissant, avec son blanc immaculé, ses lignes parfaites et ses bassins. L’intérieur est très moderne, mais dans leur volonté d’en mettre plein la vue, les architectes/décorateurs ont commis quelques fautes de goût, comme le plus grand lustre du monde qui à notre avis dépareille un peu avec le reste. Le reste de la décoration, principalement florale, est en effet plutôt chic et minimaliste.

Les plages sont privées et accessibles par la population : plage des familles séparée de la plage des célibataires… Pour protéger tout ce petit monde des regards, elles sont cachées de la promenade, ce qui donne une impression bizarre. Et puis voilà, c’est à peu près tout pour Abu Dhabi. On a passé le reste de la journée à errer, presque seuls dans les rues, sans croiser personne ni ne voir aucune activité. On a fini dans un mall en attendant l’avion. Vous l’aurez compris, à part la mosquée, pas grand-chose à voir…

La prochaine fois : Pour Amandine Aquaventure sous le soleil ! Si quelqu’un veut l’accompagner ^^

Un peu de musique en regardant les photos ? Deggo Khbaity (Jouez du tambour) de la sublime chanteuse émiratie Balqees.

 

Vous aimez ? Partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *