Palawan le Pa…radis !

DSC04759Nous enchaînons une nuit de bus (pour revenir des rizières du Nord) avec un avion pour la région de Palawan, à 500 km de Manille. Nous arrivons un peu fatigués à Puerto Princesa, la capitale de l’île de Palawan. La ville n’est pas très intéressante mais pas désagréable non plus. Une promenade sur le Baywalk permet de découvrir le port et de manger des fruits de mer grillés.
 

Dès le lendemain nous entrons dans le vif du sujet, avec la visite incontournable de l’île : la rivière sous-terraine de Sabang, la plus grande navigable du monde. Celle-ci est victime de son succès et de l’organisation un peu chaotique locale : on attend au total presque 2 heures pour même pas une heure de bateau dans ladite rivière. La visite elle-même est assez intéressante mais que de monde ! Le calme, nous le retrouverons à Taytay, que nous rejoignons en quelques heures de van depuis Sabang.

DSC04501Taytay, pourquoi Taytay ? Avant tout car nous avions du temps et ne voulions pas nous précipiter à El Nido. D’après le Lonely Planet, c’est une étape sans intérêt. Très bien ! Ça veut donc dire qu’il n’y aura personne et qu’on sera tranquilles ! Nous arrivons à l’unique hôtel de la ville, qui offre de beaux panoramas sur la mer et son fort Fuerza de Santa Isabella. Fort que nous visitons le lendemain, construit par les Espagnols au 17ème. siècle, Taytay ayant en effet été la première capitale de l’île. Nous allons ensuite au lac Danao où nous renouons avec notre grande passion pour le canoë. Le plus grand lac d’eau douce de Palawan est connu pour abriter des dizaines d’espèces d’oiseaux. Bien sûr pour bien les voir il faut mieux venir à 5h du matin… Mais la balade l’après-midi est sympa aussi 😉 DSC04641Le lendemain, nous partons par l’intermédiaire de notre hôtel pour une journée en bangka, cette barque en bois typique de l’archipel, aux faux airs d’araignée. Nous ne sommes que nous 2 plus 3 membres d’équipage sur un très grand bateau. Premier arrêt à Éléphant Island pour un snorkeling intéressant, puis le clou de la journée : repos sur l’île privée de Dinamayan, habitée seulement par le gardien Zaldy et sa famille. Celui-ci nous chouchoute, nous laisse profiter de sa magnifique plage, nous prépare à déjeuner, va nous chercher des noix de coco… Un petit paradis qu’il sera difficile de quitter le soir venu.

DSC04749Nous poursuivons la route vers le Nord pour rester 4 jours à El Nido, le joyau de Palawan. Une journée sur la plage de las Cabanas nous permet de nous habituer à ces paysages bien particuliers de la baie de Bacuit, mix entre la baie d’Halong et Ko Phi Phi en Thaïlande. Les îles karstiques sont des dizaines, et la mer prend des teintes incroyables par endroit. Nous avons hâte de la découvrir ! Pour cela il faut passer par des agences qui organisent des tours (A, B, C ou D). Tout est réglé par le gouvernement local : les heures de départ, le prix, les permis pour circuler etc… D’intenses lectures préparatoires nous mettent en alerte : si nous savons les tours que nous voulons faire, nous savons aussi que nous ne voulons pas être pris au milieu de la foule sur un bateau surpeuplé parmi 50 autres. Difficile de bien choisir… DSC04913Finalement c’est le Jackpot ! Nous faisons confiance à Fien, la gérante belge de notre guesthouse, qui travaille avec de bonnes équipes. Pour le tour C nous sommes en bateau collectif, mais uniquement 10, et sommes toujours les premiers sur les sites à voir. Pour le tour A nous privatisons un bateau avec la famille Donguy, elle aussi en tour du monde (et c’est pas plus cher !), ce qui nous permet d’éviter le gros de la foule. Ces deux jours sont merveilleux : les repas sont bons, les guides sympas, le temps magnifique et les sites splendides, de ceux qu’on ne voit que sur les cartes postales. Nous allons de lagunes en belles plages, mêlons snorkeling et coucher de soleil rien que pour nous. Cette fois encore, il est très difficile de quitter El Nido, et Palawan tout court. Mais bon, c’est la règle, d’autres belles aventures nous attendent. C’est la vie ! (Trop dur hein ?)

2 réflexions sur « Palawan le Pa…radis ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.