Un jour à Saint-Barthélémy (avant Irma)

Carte_Saint-MartinEn bref

Office du tourisme
Quand y aller
Budget moyen : 100€/jour/personne
Langues : français
Nombre d’habitants : environ 10’000 (2017)
 
 
 
 
 
 
Lors de notre séjour de plus de deux semaines à Saint-Martin (carnet de voyage ici), nous avons souhaité découvrir sa petite sœur Saint-Barthélémy. Si nous avons d’abord espéré y passer quelques jours, les prix prohibitifs pour une simple nuit dans le moindre établissement nous ont décidé à faire l’aller retour dans la journée. Pour cela rien de plus simple, il suffit de prendre un ferry de la compagnie Voyager soit au départ de Marigot (plus long) soit au départ d’Oyster Pond (30 minutes de traversée) pour la capitale Gustavia. A noter que les tarifs sont assez élevés ; le mieux pour bénéficier du meilleur prix est de réserver en ligne quelques jours auparavant, une fois que la météo est connue. Après Irma, les traversées ont repris depuis mi-octobre.

L’arrivée se fait à Gustavia, la capitale de l’île. Il faut présenter son passeport et faire une déclaration de ce qu’on importe le cas échéant. La ville de Gustavia est très agréable, même si la plupart des touristes (dont nous) la quittent vite pour aller parcourir le reste de l’île. Et puis il faut le reconnaître, si la marina et le port sont magnifiques (photos avec une lumière fantastique à prendre le soir en la quittant en bateau), les rues adjacentes ne consistent qu’en des commerces de luxe parmi lesquels on ne se sent pas forcément à l’aise… A noter que la plus belle vue du port est accessible depuis le phare rouge et blanc – ou plus précisément de la batterie suédoise juste à côté (l’île n’est devenue française qu’en 1878) – devant lequel on passe forcément pour quitter la ville.

La location d’un véhicule est obligatoire pour une découverte d’une journée. Préférez le 4*4, plus pratique pour certaines routes non carrossables et pour les grands dénivelés car oui, l’île est très vallonnée. La parcourir est très agréable, on n’a pas vraiment l’impression d’une destination de luxe, on traverse surtout de petits villages voire des hameaux ; les magnifiques villas ne sont pas facilement visibles ; ici l’ostentation laisse la place à l’opulente discrétion.

Sur une journée il faut faire des choix de visites. Nous avons consulté les blogs et lu les conseils de précédents voyageurs pour organiser un tour de l’île dans le sens des aiguilles d’une montre. Nous voulions surtout voir de belles plages, en faisant l’impasse sur le shopping et les bons restos qui de toute manière n’étaient pas dans notre budget. Voici donc les étapes idéales, réalisables sur une journée :

La Baie des Flamands se trouve à 15 minutes à peine, au nord-ouest de Gustavia et pourtant, après avoir parcouru la petite route sinueuse qui y mène on s’en sent déjà très loin ! La baie est la plus longue de l’île et semble bien agréable. Afin de profiter au mieux de notre temps, nous avons choisi de laisser la voiture au bout du village et de nous lancer pour 30 minutes de marche assez facile pour, à notre avis, la plus belle plage de St Barth : la plage Colombier. Elle est peu fréquentée puisqu’accessible uniquement à pieds ou en bateau et est formée d’une succession de petites criques magnifiques. La mer est d’une limpidité incroyable et offre des spots de snorkeling peu profonds et très préservés (idéal pour les enfants). Un gros coup de cœur.

Saint-Jean : on y arrive par son mythique aéroport, avec l’une des pistes les plus courtes au monde (il faut un permis spécial pour s’y poser). Pour être frôlé par les petits avions en approche pour l’atterrissage, il suffit de s’arrêter près du rond-point qui le surplombe – frissons garantis (attention, il y a déjà eu des accidents, soyez prudents !). Saint-Jean c’est aussi la plage la plus courue de l’île, celle où il faut être vu, de préférence dans l’un des deux beach clubs dont les noms vous évoquent forcément quelque chose : le Nikki Beach et l’Eden Rock. Ce dernier est par ailleurs le plus ancien et plus célèbre hôtel de l’île, et divise du haut de son promontoire rocheux la fameuse baie en deux. Lors de notre venue la baie était finalement plutôt calme et c’est ce qui est appréciable à Saint Barthélémy : si le luxe est présent partout, la nature elle reste publique et accessible.

Plein sud cette fois, un peu difficile d’accès et dépourvue de tout équipement, se trouve la plage de Gouverneur. On est une fois encore sur un magnifique site, même s’il était un peu gâché par la présence d’algues sargassea lors de notre venue. La baie est protégée mais la plage est plus profonde qu’ailleurs, offrant un lieu idéal pour les nageurs. Attention au soleil qui tape fort, rien pour se protéger ni – pour une fois – le moindre commerce pour boire un verre.

De Gouverneur, il reste moins de 20 minutes pour rejoindre Gustavia et le ferry de 17h. la boucle est bouclée. Elle aurait aussi pu passer par Lorient ou Saline dont nous avons entendu le plus grand bien. A voir une prochaine fois !

 

Vous aimez ? Partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *