Drapeau_Egypte Egypte

Carte_EgypteEn bref

Office du tourisme
Patrimoine Unesco
Les conseils de France diplomatie
Quand y aller
Budget moyen : 20€/jour/personne
Langues : arabe
Nombre d’habitants : 86 millions (2014)

 
 
 
 
 
 

Carnet de voyage en Egypte

Quand
Conditions
Ce qu’on attendait de la destination
Bilan
Nos conseils
Où nous sommes allés
La prochaine fois
Galerie photos

Quand : 2 semaines pendant l’été 2004

Conditions : voyage organisé acheté sur Internet : croisière sur le Nil + extension Hurghada + extension Le Caire.

Ce qu’on attendait de la destination : voir des monuments mythiques, avoir une idée de la démesure des Pharaons.

Bilan : niveau patrimoine, une très agréable surprise : les temples sont légions et certains pourtant moins célèbres sont très impressionnants. Les monuments sont très bien conservés (contrairement au Musée du Caire) et un bon guide saura vous faire revenir plus de 4000 ans en arrière. Se lever aux aurores est la seule option pour être les premiers à visiter ces bâtiments majestueux. A côté de ça, peu de contact avec la population, et pourtant Rida parle Arabe. On sent clairement la différence hommes/femmes. Les problèmes de sécurité étaient déjà très prégnants il y a 10 ans, comme le rappelle cet article et les touristes faisaient l’objet d’une attention particulière qui pouvait être pesante. Ainsi nous sommes-nous retrouvés sur le marché d’Esna escortés par un garde en civil et son pistolet apparent. De même, les déplacements pour aller de Louxor à la Mer Rouge s’opèrent en convoi de plusieurs bus entourés de véhicules militaires blindés. La révolution de 2011 et ses soubresauts ont encore compliqué l’affaire, les tours opérateurs français se remettent à peine à proposer des voyages vers l’Egypte.

Nos conseils : Bien surveiller les conseils du Quai d’Orsay et prendre son voyage au dernier moment tant la situation peut varier d’un mois à l’autre. Ne renoncez pas à la croisière sur le Nil, qui est certes très touristique mais qui reste le moyen le plus simple de visiter les temples. Il est possible d’éviter les bateaux-usines, ça vaut le coup.

Où nous sommes allés :

PICT0143unescoLouxor : les temples de Karnak et Louxor sont bien sûr les plus mythiques. Très fréquentés, ils sont à la hauteur de leur réputation. C’est du temple d’Amon que vient l’obélisque de la Concorde, offert en 1830 par Méhémet Ali à Charles X. Regardez bien la taille des visiteurs par rapport à la bâtisse pour avoir une idée de sa démesure. Il est encore assez bien conservé.
Vallée des Rois : 58 tombes dans cette fameuse nécropole. Vous n’en verrez qu’une infime partie (des pans entiers restent à découvrir), et souvent la même que les touristes venus par cars entiers. Une étape qui reste tout de même incontournable.

Temple d’Hatchepsout à Deir el Bahari, bâti au coeur d’une montagne. Le site est grandiose, mais difficile de faire abstraction de l’attentat qui a coûté la vie à 62 touristes en 1997.

a_vous_arnaqueA vous l’arnaque ! « Un euro toute l’Egypte » entend-on crier par les marchands ambulants aux abords de tous les monuments. A ce prix là, encore sait-on à quoi s’attendre. Certains essaieront de vous vendre de « vraies antiquités » : c’est bien sûr interdit et vous avez toutes les chances de vous retrouver avec des bibelots fabriqués en Chine.


PICT0037

Le temple d’Horus à Edfou. Le mur de 130 mètres de long pour 12 mètres de haut, première image que l’on a du monument, est époustouflant. Une nouvelle fois, pour se faire déchiffrer les hiéroglyphes, et effleurer les mystères de cette civilisation, un guide est plus que nécessaire. Ce fut le préféré de Rida.

 
PICT0062Temple de Kom Ombo. Peut-être moins grandiose que les autres, il vaut pour son emplacement en surplomb du Nil et pour ses fresques colorées épargnées par le temps – eh oui car à l’instar des temples grecs, les temples égyptiens étaient bariolés à l’époque ! Difficile de s’imaginer ce que ça pouvait représenter, et pourtant de grandes traces bleues, rouges ou jaunes sont bien présentes.

 
 
Assouan : Une ville à l’ambiance très particulière, qui était très appréciée de la famille Mitterrand (c’est ici qu’il passa son dernier Noël). On est ici aux confins de la Nubie, dans une autre Egypte. La balade en felouque est incontournable. Le temps s’arrête pour une découverte silencieuse du Nil, ou un débarquement sur les îles Elephantine et Kitchener. Le temple de Philae, dédié à Isis est sans conteste le préféré d’Amandine. Il a été déplacé pierre par pierre dans les années 1970 pour éviter qu’il soit submergé suite à la construction du barrage d’Assouan. Il est impératif d’y aller dès l’ouverture à 7H du matin, pour bénéficier d’une magnifique lumière et pour savourer quelques minutes le plaisir d’être seul dans cet environnement somptueux.

a_vous_belle_photoA vous les belles photos ! Les couleurs d’Assouan se résument principalement au bleu du ciel et du Nil, au vert de la végétation des berges et au blanc des felouques. De quoi réaliser de magnifiques combinaisons suivant l’heure de la journée.

Hurghada : à 250 kilomètres de Louxor pour profiter un peu de la Mer Rouge et des magnifiques poissons qu’on y voit à quelques mètres du large. C’était notre première « expérience » de snorkeling, mémorable !

unescoLe Caire : comme on s’y attend, ça grouille, c’est bruyant et affreusement pollué. Il faut dire que plus de 8 millions de personnes y vivent (l’agglomération en compte le double !), ce qui en fait une des plus grandes métropoles au monde. C’est néanmoins le point de chute incontournable pour les pyramides. Nous n’avons pas vu grand-chose de la vieille ville. Seul le marché de Khan El Khalili, le plus grand souk africain, était prévu dans notre voyage organisé. C’est un des endroits les plus touristiques et les moins « contrôlables » par l’armée contrairement aux temples. Une jeune Française y a trouvé la mort en 2009 dans l’explosion d’une grenade. Au musée des antiquités égyptiennes, nous nous rappelons surtout de l’immensité des collections, du peu de mise en valeur dont elles jouissaient, et de pièces sans doute inestimables débordant de caisses en bois négligemment posées sur notre chemin. Depuis 10 ans des améliorations ont dû y être apportées, mais la Révolution a aussi donné lieu à quelques pillages… Impossible d’oublier le trésor de Toutankhamon, découvert par Howard Carter en 1922. Le masque en or est la pièce la plus connue et pouvoir l’admirer est un souvenir énorme (photos alors interdites, mais vous en saurez plus ici). Rappelons par contre que la pierre de Rosette, qui a permis à Champollion de déchiffrer les hiéroglyphes, est conservé au British Museum.


PICT0212
unescoPyramides de Ghizeh, tout simplement l’une des sept merveilles du Monde antique. Il faut se préparer à un choc visuel, les pyramides étant à la lisière de la ville moderne, et pas du tout dans le désert ! La nécropole n’en reste pas moins fascinante, avec le sphynx au nez cassé (par Obélix… ou pas) et les pyramides. La plus grande d’entre elles, celle de Khéops, fut construite vers 2500 avant J.C à partir de 2,3 millions de blocs de calcaire. Et pour citer les deux plus petites qui ne méritent pas d’être oubliées : Képhren et Mykerinos. Peu d’ombre sur le site et chaleur écrasante l’été, prenez soin de vous !

Ensemble de Saqqara, à 25 km du Caire. Moins connue que ses cousines, la pyramide à degrés de Djéser est tout de même fascinante et encore plus ancienne. Découverte tardivement, des équipes du monde entier se succèdent pour essayer de dresser un plan du site dans son ensemble.

La prochaine fois : Sans hésitation le monumental Abu Simbel, mais il s’agissait alors d’une excursion optionnelle dans notre programme, qui prévoyait peu de temps sur place et que nous ne pouvions nous permettre en tant qu’étudiants aux moyens limités… Le Sinaï et l’ancien monastère byzantin de Sainte-Catherine, des destinations mythiques mais à oublier pour le moment pour des raisons de sécurité.

Un peu de musique en regardant les photos ? Boushret Kheir (De bon augure) du chanteur émirati Hussain Al Jasmi qui chante ce morceau en l’honneur de l’Egypte.

Vous aimez ? Partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

2 réflexions au sujet de « Drapeau_Egypte Egypte »

  1. jm

    Bonjour
    Juste pour vous dire bravo pour votre site , vraiment bien fait et agréable à lire !
    Pour ma part, à propos de l’ Egypte , je m’y rends tous les ans , principalement à Assouan que j’adore et cette année Louxor en complément.
    Bien cordialement et .. bons voyages !
    Jm

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *