Une semaine à Sydney

DSC09874

Quel choc après la Nouvelle-Calédonie où l’urbain était peu présent et la moindre organisation une gageure ! Ici ça bouge beaucoup, il y a 1000 choses à voir et à faire – finalement une semaine n’est pas de trop.

Nous arrivons le samedi après-midi 26 décembre à Sydney, après 3h de vol depuis Nouméa. Comme pour la Nouvelle-Zélande, nous sommes agréablement surpris de la rapidité du passage des douanes pourtant réputées tatillonnes, de la récupération des bagages etc… En moins d’une heure nous sommes dans l’appartement loué sur AirBnB (réservé en juillet !). Une brève sortie nous laisse présager le meilleur. On adore notre quartier de Paddington, proche de Darlinghurst, un peu comme le Marais dans ses aspects bobo et gay, mais peu touristique. Partout des maisons victoriennes très bien conservées, de petites boutiques de créateurs, des librairies et des restaurants de world food par dizaines ! On recommence une cure de plats indiens.

Dès le lendemain dimanche nous allons bien sûr voir l’Opera de Sydney ! Beau de loin accompagné du Harbour Bridge, il perd son intérêt quand on y entre. Nous voyons au passage le grand Botanic Garden qui longe la baie, l’incontournable et agréable Hyde Park, la cathédrale St Mary

Lundi il fait froid et moche. Nous enchaînons les activités dans le quartier hyper touristique de Darling Harbour (pass à un tarif intéressant à acheter sur Internet). On commence par Mme Tussaud, le célèbre musée de cire que nous n’avons encore visité nulle part. Puis le Wildlife Park, qui permet de voir les incontournables kangourous et koalas. Mais nous découvrons aussi des animaux endémiques à l’Australie, jamais vus ! Par exemple le casoar, un énorme oiseau à crête bleue, ou le wombat, un marsupial qui tient plutôt de l’ourson et qui dort dans de drôles de positions. Étonnant ! On continue dans la faune australienne avec le superbe Sea Life Aquarium, qui présente les espèces marines du pays. Les plus impressionnants sont les aquariums géants bourrés de requins de toutes les tailles, aux dents bien acérées, bbbrrr. Nous découvrons aussi la vache marine, le dugong !

Mardi nous continuons la découverte de la ville et de ses différents quartiers, tout en cherchant un bon spot pour le feu d’artifice du 31. Nous visitions le quartier de The Rocks, là où les bagnards se sont installés à la fin du 18ème siècle pour fonder la ville. Un musée intéressant (et gratuit) rappelle comment les indigènes ici comme ailleurs sur l’île ont été décimés et repoussés en quelques mois seulement. Nous traversons à pied le Harbour Bridge pour jeter un œil à la rive Nord, le quartier tendance de Kiribili et le parc d’attractions de Luna Park.

Nous nous éloignons de la ville une journée pour le parc national des Blue Mountains. Si la pression touristique se faisait bien sentir mais était contournable en ville, ici elle atteint des sommets (mais bon, c’est autant notre faute que celle des autres). En gros, le jour choisi, entre Noël et Jour de l’An, avec du très beau temps, est le plus fréquenté de l’année. Il faut un peu jouer des coudes mais on s’en sort. Nous admirons les stars de la région, les Three Sisters, puis la vallée depuis les train et téléphérique de Scenic World. Joli mais pas vraiment impressionnant quand on a eu la chance de voir le Grand Canyon. Nous rentrons à Sydney avec une agréable croisière, qui nous fait une nouvelle fois passer sous le Harbour Bridge et devant l’Opera – on ne s’en lasse pas !

Le 31 décembre est une journée entièrement consacrée à se préparer pour le feu d’artifice du soir. Renseignements pris auprès de l’Office du tourisme, après plusieurs visites de points de vue et des conseils lus sur Internet, nous choisissons Observatory Hill, qui offre une vue dégagée, mais pas sur l’opéra. Il faut savoir que pour avoir la fameuse vue qu’on connaît tous, il faut aller à Mrs Macquarie Point. Les quelques dizaines de milliers de places ne suffisant pas, il faut soit camper dès le 30 pour espérer entrer, soit débourser dans les 300€… Nous nous rendons sur le point que nous avons choisi à 10h du matin, et sommes parmi les premiers à entrer à midi. Bon, il s’avère qu’en n’étant que 2, on aurait pu venir en fait beaucoup plus tard dans l’après-midi ^^ La journée passe finalement vite sous un grand soleil, lecture, sieste, pique-nique. Le plus dur est en fait les deux dernières heures, quand le froid s’abat sur notre petite colline. Heureusement arrivent minuit et le show tant attendu ! 15 minutes éblouissantes.

Le 1er janvier signe déjà la fin de notre escapade à Sydney (une semaine tout de même). Nous allons faire un tour à Chinatown puis à la tour panoramique Sydney Tower Eye, dans le quartier d’affaires du CBD. Comme on connait presque la ville par cœur à force de la parcourir à pieds, on arrive très bien à la reconnaître de haut ! Nous faisons nos au revoir à cette ville qu’on a beaucoup aimée, si vivante et diverse dans ses quartiers. Demain nous partons direction le sud et la route de Melbourne.

1 réflexion sur « Une semaine à Sydney »

  1. Maria

    coucou Amandine,
    Je suis encore a Melbourne, nous allons a Brigton aujourd’hui voir les petites maisons colorees et faire un brunch.
    Puis on reprends l’avion pour Paris ce soir .
    Bisous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.