Une arrivée mouvementée à Quito

Chers tous, voici quelques nouvelles des premiers jours de notre aventure. Vous le savez si vous nous suivez sur facebook (facebook.com/anousletour) : en raison d’un bug informatique entre notre agence de voyage et Iberia, notre départ a été repoussé d’une journée. Enfin ça on ne l’a su qu’une fois s’être fait refuser l’embarquement mercredi à 5h du matin, imaginez l’ambiance !

Tout s’est finalement arrangé et nous sommes arrivés sans encombre à Quito. Nous avons donc choisi l’Équateur pour notre première étape, et malgré quelques belles propositions personne ne l’avait trouvé ! Le pays est de fait assez peu touristique. Pourtant il a tant à proposer ! Le symbole du trait d’union entre les hémisphères nord et sud, entre le moderne et l’ancestral nous plaisait.

Arrivée EquateurNous arrivons à Quito donc, et dès le lendemain 2 grosses news auxquelles on ne peut échapper :
– une grève générale et de grosses manifestations à Quito contre certaines décisions du Président Correa (mot d’ordre « Correa fuera » = « Correa dehors »). Nous ne pourrons donc pas visiter le palais présidentiel (ça reste anecdotique vu la situation) et devons composer avec l’ambiance tendue du centre-ville (barrages de police, sit-in des indigènes à la pointe du mouvement…)


IMG_9125– le réveil du volcan Cotopaxi, pour la première fois depuis 1877 ! L’Équateur est traversé par les Andes et compte plusieurs volcans encore en activité. L’un d’eux – le plus dangereux tant qu’à faire – a craché des cendres sur plusieurs kilomètres ; l’état d’exception a été déclaré. Pour la petite histoire, on avait prévu de visiter le Cotopaxi dans quelques jours ; ça va maintenant être un peu compliqué mais qui sait… 🙂

 

Mis à part tout ça, on a quand même bien profité de nos premiers jours dans la deuxième capitale la plus haute du monde (2820 mètres). C’est ce qu’on vous racontera dans un prochain billet !

7 réflexions sur « Une arrivée mouvementée à Quito »

  1. GALERE

    Bonjour Amandine, Bonjour Rida,
    Superbe vos photos et articles. C’est un plaisir de vous lire. Bonne route,bon vent….
    A bientôt
    Sylvie Galère

    Répondre
  2. Cecilia

    Je viens de rentrer, et je vois avec plaisir que vous êtes au taquet sur vos articles! génial!
    Pourri ce bug informatique, mais allez on perd pas le moral 🙂

    Répondre
    1. Amandine & Rida Auteur de l’article

      C’était il y a 2 semaines, c’était il y a un siècle, on a déjà oublié cette mauvaise surprise héhé. Merci de ta lecture attentive en tout cas ! Ça nous motive à écrire la suite 😉

      Répondre
  3. Nadia Dk.

    Coucou,
    Ce n’est pas trop dur de s’acclimater à l’altitude ? Vous respirez bien à plus de 2800 mètres d’altitude ?

    Répondre
    1. Amandine & Rida Auteur de l’article

      On ressent le manque d’oxygène lorsqu’on fait des efforts (il y a de nombreuses pentes à Quito car la ville est sur plusieurs collines), on est essoufflé plus rapidement. En fait tout irait bien s’il n’y avait pas de pollution ! Elle est d’autant plus insupportable que l’oxygène est rare. De nombreux équatoriens portent d’ailleurs des masques. Mais peut-être est-ce à cause des retombées du volcan.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.