Premières impressions chiliennes

IMG_0301Après 4 jours magnifiques dans le sud de la Bolivie, et une nuit très froide, nous arrivons au Chili. Rarement un passage de frontière nous aura autant donné l’impression de changer de planète. A quelques mètres près, les routes sont bitumées, ont des panneaux indicateurs et mêmes des lignes blanches ! Surtout, en une heure de minibus nous descendons de 2000 mètres et gagnons 20 degrés ! L’arrivée à San Pedro de Atacama ne nous réjouit que pour une courte durée ; nous n’avons pas de logement et sommes dans la ville la plus chère du pays. Les prix semblent délirants après la Bolivie, mais il nous faut faire avec car nous comptons bien profiter de quelques jours pour visiter les alentours. Le soir même, nous partons pour un tour sur l’astronomie avec Alain Maury, un Français installé dans la région. Nous avons de la chance car les tours des jours précédents ont été annulés en raison des nuages et ceux des jours suivants le seront à cause de la pleine lune. En 2 heures et demie, on apprend plein de choses passionnantes sur le ciel et ses mystères, et on observe plein de phénomènes célestes à travers une quinzaine de télescopes. On fait même de superbes photos de la lune.

DSC04812Le lendemain, on part pour le must de la région : la vallée de la lune, dans le désert d’Atacama. Plusieurs stop nous permettent d’apprécier des paysages comme nous n’en avons jamais vus, qui ont en commun une aridité absolue mais qui varient pourtant à chaque kilomètre.

Autre jour autre découverte, la Pukara de Quitor. C’est ce qu’il reste d’un village inca et pré-inca que les Conquistadores ont allègrement rasé lors de leur venue, décapitant au passage 300 Indiens atacameños. L’intérêt du lieu est surtout le mirador qui offre une vue splendide sur le volcan Licancabur. C’est ici que nous choisissons de cacher une petite Tour Eiffel avec notre carte de visite. Elles seront trouvées quelques jours plus tard par un Chilien de Viña del Mar qui nous enverra un gentil message.

Nous prenons ensuite la loooongue route du sud en bus et avion. 2 arrêts intéressants : d’abord Antofagasta, qui a été euh… volée aux Boliviens lors de la Guerre du Pacifique en 1883, où le port nous plait beaucoup.

DSC04878

Puis surtout La Serena, agréable ville côtière. L’Avenida del Mar est réputée pour être LA station balnéaire l’été mais nous préférons rester dans le cœur historique de la ville. Ce dimanche s’y déroule d’ailleurs un impressionnant défilé des pompiers. Nous louons aussi une voiture pour visiter la Vallée del Elqui. Les vignes, les villages, la douceur nous font penser au sud de la France, c’est perturbant ! Lors des visites ou avec des gens qu’on prend en auto-stop, notre impression se confirme : les Chiliens sont très très sympathiques. Ouverts, curieux, prêts à aider, drôles… Ça tombe bien, on reste encore un petit temps chez eux 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.