Ici à Nagano…

DSC06002Désolé pour le titre ! Mais Rida n’a cessé de répéter ce gimmick depuis qu’on a décidé d’y aller alors c’était obligé 🙂 Après une semaine à Tokyo nous nous dirigeons vers le Nord, dans les Alpes japonaises, précisément à Nagano. Nos Japan Rail Pass sont désormais activés et tous les transports en train sont inclus ! Nous arrivons dans un froid intense – il neige même. Mais la ville est peu fréquentée par les touristes, ce qui nous change, et surtout nous allons pour la première (et seule) fois dans un ryokan ! Il s’agit d’une auberge traditionnelle, au sol en tatamis, aux cloisons en papier, ou le personnel installe le soir des futons pour dormir. Pour 2 nuits, on y est chouchoutés avec plein de petites attentions et on peut même tester le onsen (bain public). Chacun de notre côté (les bains sont non mixtes), nous sommes aidés par un(e) Japonais(e) qui nous montre avec deux mots d’anglais le protocole à suivre. Il faut être entièrement nu, se savonner, se rincer sur un petit tabouret avec une petite bassine, entrer doucement dans le bain extrêmement chaud et garder une petite serviette sur la tête pour se rafraîchir. On y reste peu de temps car la chaleur est intense, mais c’est tellement relaxant – et surtout une immersion profonde dans les coutumes locales.

DSC05867De Nagano, quand nous ne sommes pas dans notre bain, nous voyons le fameux temple Zenko-ji, juste à côté de notre ryokan. C’est un des plus importants du Japon car depuis le 7ème siècle il abrite ce qui est considéré comme les premières statues bouddhiques arrivées sur le territoire. Ses constructions en bois sont majestueuses, son jardin agréable, mais le temple est surtout connu pour abriter en sous-sol la clé du paradis, que de nombreux pèlerins viennent chercher. Nous tentons aussi notre chance, dans un labyrinthe dans le noir complet, à tâtons, et nous trouvons la clé (que nous ne verrons donc jamais), qu’il faut ensuite faire tinter. Selon la croyance locale, notre âme est sauvée, et ça c’est une bonne nouvelle !

Autre bonne nouvelle, dès le lendemain on voit enfin ce qu’on rêve de voir depuis très longtemps, depuis un reportage TV probablement. A 1h de route de Nagano, puis presque autant de marche, dans une forêt enneigée, à Jigokudani précisément, se trouvent des onsen littéralement colonisés par les singes. Ils s’y sont installés par mimétisme depuis les années 60 et un parc a été créé pour les protéger. Nous ne sommes qu’une poignée de touristes en ce matin glacé. La plupart prennent d’ailleurs quelques photos avant de vite rebrousser chemin. Nous restons 2h et faisons près de 100 photos de ces macaques charmants, qui ne s’occupent absolument pas de nous. Ils barbotent ou font de l’apnée, ils s’éclaboussent ou s’épouillent… Bref un moment magique !

DSC06075

Comme il reste un peu de temps l’après-midi grâce à notre super organisation (sic), nous visitons au sud de Nagano le château de Mastumoto, l’un des seuls du pays à être d’origine, en l’occurrence du 16ème siècle. Comme tous les châteaux japonais, l’intérieur est vide. Mais l’extérieur nous transporte directement au temps des samouraïs ! Sa robe noire lui vaut d’ailleurs le surnom de « corbeau ». C’est en tout cas sous le blanc (la neige) que nous quittons les Alpes le lendemain, pour des cieux un peu plus cléments. Next stop : Kyoto !

Vous aimez ? Partagez...Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

2 réflexions au sujet de « Ici à Nagano… »

  1. tsubasa801

    C’est vrai qu’admirer ces macaques dans l’eau ^^ nous amènent à nous interroger sur la raison et comment ils en sont arrivés là 🙂 la photo est superbe !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *