Delhi, premiers pas indiens

DSC01539Inde ou pas Inde dans notre tour du monde ? Une question pertinente quand on sait que voyager là-bas en solo demande temps, adaptabilité, et nerfs solides (on confirme). Eh bien Inde quand même ! En 10 ans de voyages nous n’avons jamais eu l’occasion d’approcher cette civilisation millénaire, de voir ses monuments magiques. On sait très bien que ce ne sera pas tous les jours Bollywood.

De fait, de Bollywood il n’en est nullement question dans notre quartier de Pahar Ganj à Delhi. Nous sommes dans l’Inde fatigante, celle qui te fait rentrer avec soulagement à ton hôtel : pollution, circulation éprouvante, saleté généralisée, sollicitations permanentes… Bon, on s’y attendait ! Nous passons la première journée à nous arracher les cheveux sur le système de réservation de trains (d’autres blogueurs vous expliquent tout ça très bien ici) et à chercher des billets pour assister au grand défilé du lendemain 26 janvier « Republic Day ». En vain, nous le regarderons à la TV.

Heureusement nous voyons les deux plus beaux monuments de la ville (les autres sont fermés en raison de ce jour férié) :
– le tombeau d’Humayun, empereur Moghol (musulman) du 16ème siècle. Magnifique sous le soleil de fin d’après-midi, dans les nappes de brouillard qui arrivent peu à peu.

DSC01590– la mosquée Jama Masjid dans le quartier d’Old Delhi. Nous faisons à cette occasion face à notre première grosse tentative d’arnaque. Alors que des centaines de personnes entrent gratuitement dans la mosquée sous nos yeux, il nous est demandé par un excité de payer chacun 300 roupies ! Un droit d’entrée qui n’existe pas et est exorbitant pour le pays. Nous restons fermes, ne payons pas et, aiguillés par d’autres Indiens, entrons par une autre entrée où il ne nous est rien demandé. On peut enfin admirer la plus grande mosquée indienne, pouvant accueillir 25 000 fidèles et datant de 1650. Non mais !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.